LADILASH

NOTE DE PRÉSENTATION DU LADILASH

Statut et Structuration

Le 1er mars 2016, par arrêté décanal, il a été créé, à la Faculté des Sciences et Technologies de l’Éducation et de la Formation (FASTEF), un Laboratoire de Didactique des Langues et des Sciences Humaines (LaDiLaSH), qui est rattaché à la Chaire UNESCO – Institut des Sciences de l’Éducation (ISE) et affilié à la formation doctorale « Éducation et Formation » et à l’École Doctorale « ETHOS ».

Le LaDiLaSH ambitionne de créer une synergie des compétences des enseignants-chercheurs de la FASTEF en vue de mieux coordonner et cadrer la recherche en didactique des disciplines, et dans les sciences humaines.

Outre les enseignants-chercheurs des différents départements de langues et des sciences humaines de la FASTEF, le laboratoire compte s’ouvrir à d’autres institutions nationales et internationales, mobiliser et impliquer d’autres praticiens de l’éducation et de la formation, des étudiants en Master et/ou Doctorat, en vue d’opérer des avancées dans les pratiques éducatives et les moyens mis en œuvre par les différents acteurs du système scolaire.

Le LaDiLaSH est animé par des équipes pluridisciplinaires composées par des enseignants-chercheurs des départements d’anglais, d’allemand, d’arabe, de russe, de français, des langues romanes, d’histoire, de géographie et de philosophie de la FASTEF.

 

Objectifs poursuivis 

Le LaDiLaSH vise les objectifs suivants :

 - appuyer sous différentes formes les pratiques d’enseignement-apprentissage et évaluation de l’anglais, de l’allemand, du russe, de l’arabe, des langues romanes, des lettres, de l’histoire et de la géographie et de la philosophie dans les collèges d’enseignement moyen et lycées du Sénégal ;

 - mener des recherches sur les pratiques professionnelles, didactiques et pédagogiques en langues et sciences humaines ;

- encadrer des Masters et des thèses de Doctorat en didactique des disciplines (anglais, allemand, russe, arabe, langues romanes, lettres, histoire-géographie, et philosophie) et dans les disciplines des sciences humaines en rapport avec la carrière des enseignants-chercheurs ;

 - mener des recherches sur des thèmes en rapport avec les thèses des enseignants-chercheurs de la FASTEF en vue de publications compte tenu des exigences du CAMES ;

 - stimuler la réflexion sur les pratiques didactiques,

 - disséminer et partager les savoir-faire,

 - coordonner les divers projets de recherche au sein de l’institution,

 - créer une synergie des compétences des différents acteurs de l’institution (FASTEF),

 - organiser des manifestations scientifiques nationales et internationales (colloques, séminaires, etc.) pour disséminer les produits des recherches effectuées et partager d’autres expériences.

 

• Activités clefs

 - Analyse des pratiques didactiques, pédagogiques, professionnelles,

 - Conduite de travaux de recherche sur ces pratiques,

 - Observation des Pratiques d’Enseignement-Apprentissage en langues et sciences humaines,

 - Production de matériels didactiques,

 - Accueil scientifique de chercheurs et de doctorants,

 - Encadrement de travaux de recherche d’étudiants en Master et de doctorants,

 - Contribution à des colloques nationaux et internationaux,

 - Appui-Conseil à des inspections de l’Éducation et autres structures du système d’éducation et de formation du Sénégal et de la sous-région,

 - Animation d’un Centre-Ressources : documentation en ligne, documentation en papier, compte-rendu de recherches, forums d’échanges, etc.

 

Thématique générale de recherche et d’études/Centres d’intérêt

Trois axes majeurs

1. Didactique des disciplines (langues et sciences humaines).

2. Epistémologie des disciplines (langues et sciences humaines), des savoirs scolaires.

3. Pratiques professionnelles.

Des recherches et études en didactique des langues et des sciences humaines sont menées en vue ;

 - de publications individuelles et collectives,

 - d’aide à la décision d’institutions et/ou d’autorités scolaires,

 - de l’évaluation de l’apprentissage en langues et sciences humaines ;

 - de la prise en charge des pratiques enseignement-apprentissage dans les politiques éducatives,

 

Partenariat

Outre les enseignants-chercheurs des différents départements de langues et sciences humaines de la FASTEF, le LaDiLaSH compte sur :

 - l’expertise des enseignants-chercheurs de la Chaire UNESCO - Institut des Sciences de l’Éducation (CUSE-ISE),

 - l’expertise du GEEP,

 - l’expertise du Groupe Interdisciplinaire de Recherche sur l’École et les Savoirs (G.I.R.E.S.)

 - l’expérience de terrain des enseignants-chercheurs de la section F2 des inspecteurs.

 

Le LaDiLaSH est rattaché à l’École Doctorale « Études sur l’Homme et la Société » (ET.HO.S) – Éducation et Formation (F6), mais compte tenu du fait que toutes les disciplines concernées par le LaDiLaSH ne sont pas représentées au niveau de l’école doctorale ET.HO.S., le LaDiLaSH va s’ouvrir à d’autres institutions nationales et internationales, mobiliser et impliquer d’autres praticiens de l’éducation et de la formation, des étudiants en Master et/ou Doctorat, en vue d’opérer des avancées dans les pratiques éducatives, les pratiques professionnelles, et les moyens mis en œuvre par les différents acteurs de système scolaire pour atteindre les objectifs fixés. Il envisage de nouer un partenariat avec :

 - le Laboratoire de Civilisation de l’IFAN,

 - d’autres écoles doctorales de l’UCAD comme ARCIV, pour ne citer que celle-là,

 - CREILAC de l’Université Assane Seck de Ziguinchor,

- l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Langage, Langues et Cultures d’Afrique Noire (INALCO-LLACAN) de Paris, …

Le Comité de Direction

LaDiLaSH